La durée indiquée sur la plateforme est différente de la durée réelle du vol effectué.

Lors de la publication d'un vol, nous vous invitons à estimer au mieux la durée de votre vol afin d'éviter d'éventuels frais annexes à votre entière charge. Pensez à prendre en compte le temps de roulage ainsi que le vent lorsque vous décidez de la durée du vol que vous souhaitez poster.

Les vols publiés sur Wingly doivent impérativement correspondre au modèle de facturation appliqué par votre structure de location/aéroclub :

Si le prix de votre heure de vol est facturé en bloc-bloc, vous devez appliquer le même système sur Wingly, c'est à dire qu'un vol publié sur Wingly pour une heure correspond alors à 1h00 bloc-bloc.
Si un forfait roulage est facturé pour l'ensemble de vos vols alors ce forfait doit être inclut dans le prix horaire de location de votre appareil et le temps déclaré sur Wingly correspond au temps de vol.

Heures de vol "bloc à bloc : Ce sont les heures écoulées (Arrêtés du 12 janvier 1993 et Annexe 6 OACI, chapitre I) entre le moment où l'aéronef commence à se déplacer par ses propres moyens en vue du décollage jusqu'au moment où il s'immobilise à la fin du vol. Ces heures sont également appelées "FLIGHT TIME", "BLOCK TO BLOCK", "CHOCK TO CHOCK", "CALE A CALE".

Heures de vol "décollage / atterrissage" : Il s'agit des heures écoulées entre l'instant du décollage et celui de l'atterrissage ; elles sont également appelées "TIME in SERVICE", "AIR BORNE TIME", "TAKE OFF-LANDING".

En cas d'écart entre la durée indiquée sur Wingly et la durée réelle du vol effectué. Il existe deux cas de figure :

L'écart est marginal et correspond à une dizaine de minutes environ : vous restez dans le cadre légal du partage de frais et aucune action n'est nécessaire.

L'écart est grand car vous avez du interrompre le vol en raison de l'indisposition des passagers ou pour toutes autres raisons, nous vous invitons à nous contacter directement par email à info@wingly.io ou par téléphone au +33 7 67 76 49 10 afin que l'on puisse manuellement procéder à la régulation. Dans ce cas de figure nous vous invitons à ne surtout pas enclencher la procédure de virement de la participation aux frais des passagers.

Attention si vous décidez de prolonger le vol de votre propre fait et non pour des raisons inhérentes à la sécurité du vol, nous ne pouvons nous porter garant du paiement du supplément engendré pour les passagers. Ainsi nous vous invitons, dans la mesure du possible, à vous en tenir à la réservation effectuée afin d'éviter tout problème de paiement de la participation aux frais des passagers.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !